Articles Tagués ‘occupation’

Un poème de jeunesse

En 1943, alors qu’il se rend à Perpignan en compagnie du chanteur Roland Gerbeau et de son pianiste Léo Chauliac, Charles Trenet écrit dans le train, en une vingtaine de minutes à peine,  avec l’aide de ce dernier, la musique de sa chanson La Mer. Les paroles de la chanson ont toutefois été écrites bien avant la musique puisqu’il s’agit d’un « tout petit poème » (selon ses propres mots) que Trenet avait composé alors qu’il avait 17 ou 18 ans.

Néanmoins, Trenet ne croit pas au potentiel de la chanson qu’il trouve « solennelle et rococo » et il ne l’enregistre pas tout de suite. Il la propose à la chanteuse Suzy Solidor qui la rejette en prétextant : « Des chansons sur la mer, on m’en envoie dix par jour ! ». Et quand il se décide enfin, en 1944, à intégrer La Mer à son répertoire, la chanson est fort mal reçue. On reproche notamment à la chanson son style « cantique en crescendo » qui parait assez incompatible avec le style léger du jour, le swing et que Trenet affectionne tout particulièrement. Bref, une chanson sans aucun avenir… pensait-on !

Un succès américain instantané

Benny Goodman

En 1945, après plus de quatre années d’occupation nazie, la France retrouve sa liberté. Charles Trenet cherche à traduire, à sa façon, son espoir d’un retour aux temps calmes de l’insouciance.

En 1946, l’éditeur musical Raoul Breton, de retour d’un voyage aux États-Unis, obtient de Trenet qu’il lui prête la mélodie de la chanson pour la faire enregistrer outremer par le célèbre clarinettiste Benny Goodman. Et « La Mer » devenue « Beyond the Sea » sera un énorme tube. Auréolée de ce succès instantané « à l’américaine », la chanson La Mer re-traversera l’océan pour faire son retour en France et devenir l’énorme succès que l’on connaît et qui la positionnera fièrement  au sein du patrimoine musical français.

Une des chansons francophones du siècle

Composée sur le principe simple d’un crescendo orchestral, cette mélodie ample au lyrisme habilement répétitif, est non seulement le plus grand succès de la carrière du chanteur mais l’une des chansons francophones du siècle, adaptée et interprétée dans une multitude de langues et de styles musicaux.

La mer – Charles Trenet

La Mer

Paroles: Charles Trenet, musique: Charles Trenet, Albert Lasry

La mer qu’on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d’argent, la mer
Des reflets changeants sous la pluie

La mer au ciel d’été confond ses blancs moutons
Avec les anges si purs, la mer
Bergère d’azur infinie

Voyez près des étangs ces grands roseaux mouillés
Voyez ces oiseaux blancs et ces maisons rouillées

La mer les a bercé le long des golfes clairs
Et d’une chanson d’amour, la mer
A bercé mon coeur pour la vie

La mer qu’on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d’argent, la mer
Des reflets changeants sous la pluie

La mer au ciel d’été confond ses blancs moutons
Avec les anges si purs, la mer
Bergère d’azur infinie

Voyez près des étangs ces grands roseaux mouillés
Voyez ces oiseaux blancs et ces maisons rouillées

La mer les a bercé le long des golfes clairs
Et d’une chanson d’amour, la mer
A bercé mon coeur pour la vie

Lire la biographie de Charles Trenet

Autres chansons à écouter sur le site « J’ai la mémoire qui chante »