Chansons publiées


Voici la liste des chansons que nous avons déjà publiées sur le site « J’ai la mémoire qui chante ».

Les articles publiés sont classés par ordre de publication (les plus récents apparaissent en premier).

Les chansons déjà publiées:

Des chansons, encore des chansons…

En plus des articles publiés, vous trouverez sur ce site plusieurs interprétations des mêmes chansons, interprétations que nous avons nous-mêmes proposées ou encore, qui nous ont été proposées par des abonnés. Pour accéder directement à l’une ou l’autre des ces pièces, vous n’avez qu’à cliquer sur les liens que vous trouvez ci-dessous.

Les interprétations sont regroupées par chanson, les plus récentes en premier.

Biographies publiées

* * *

Nous avons besoin de votre soutien !

Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

EN VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !

Visitez notre nouvelle page sur Facebook



commentaires
  1. Marie dit :

    bonjour Pierre,
    Connaîtriez-vous deux chansons que je recherche ?

    La première :

    Ici est né parmi les abeilles
    Un enfant de miel et d’orgeat
    Chante l’oiseau dessus le treille
    Refleurira le vin muscat

    La seconde :
    Étincelle, demoiselle
    Vous jouez avec le feu
    Étincelle ritournelle
    (…)
    Bois de brande et brin d’ajonc
    Sautille, scintille l’étincelle en ma chanson

    Marie

    • Bonjour Marie

      La première chanson s’institule « Jardin de France » et elle a été interprétée par Jean Sommer et apparaît sur l’album Jardin de France (1968). Cette chanson donne son titre au premier 45 tours de Jean Sommer qui lui valut le Grand Prix de l’Académie Charles Cros comme révélation de l’année 1968. L’arrangement orchestral est ici dû à François Rauber. Jean SOMMER a laissé le souvenir d’un auteur compositeur interprète de chansons poétiques frémissantes et d’une grande sensibilité.

      Voici la chanson :

      Paroles de la chanson :

      Il est né parmi les abeilles
      Un enfant de miel et d’orgeat
      Chante l’oiseau dessous la treille
      Voici fleurir le vin muscat

      {Refrain :}
      Sont venus quelques diplomates
      Et l’orphéon des militaires
      Sur un vaisseau plein de pirates
      Et l’on chantait, c’était la guerre

      Hymne brun des gorges cuivrées
      Fracas du fer et des poitrines
      Dans l’ombre austère des cyprès
      Se sont cachées les mandolines

      {au Refrain}

      Terre et chair au soleil mélés
      S’en est allée la belle enfance
      Les morts fleurissent les allées
      D’un bien triste jardin de France

      Bacheliers pressant la bannière
      Toquards clopant, tambours légers
      Où sont ceux-là de la dernière
      Les rats, je crois, les ont mangés

      Il est mort parmi les abeilles
      Un enfant de miel et d’orgeat
      Pleurait l’oiseau dessous la treille
      Voici fané le vin muscat

      Quoiqu’on dise ou fasse manière
      Homme ni Dieu n’y peut changer
      Où sont ceux-là de la dernière
      Les rats, je crois, les ont mangés

      Nuit des nuits peuplée d’innocents
      Les petits morts sont seuls au monde
      Réchauffe-les mieux qu’un enfant
      L’hiver est long en outre-tombe

      Ici-gît parmi les abeilles
      Un enfant de miel et d’orgeat
      Chante l’oiseau dessous la treille
      Refleurira le vin muscat

    • La deuxième est vraisemblablement une chanson de scout (extraite du Livre des Jeannette) et qui s’intitule « Étincelle demoiselle » dont voici les paroles. Mais je ne l’ai jamais entendue chanter.

      Pétille brindille
      Bois de branche et bois d’ajoncs
      Sautille, scintille
      L’étincelle en ma chanson.

      Etincelle, demoiselle
      Vous jouez à chat perché
      Etincelle, ritournelle
      Nous jouons à feux follets.
      Etincelle, demoiselle
      Vous jouez aux quatre coins
      Etincelle, ritournelle
      Nous jouons à quatre mains.
      Etincelle, demoiselle
      Vous jouez avec le feu
      Etincelle, ritournelle
      Demain, il sera trop tard.
      Etincelle, demoiselle
      Jeu d’amour et du hasard
      Etincelle, ritournelle
      Et le feu joue dans vos yeux.

  2. Antoine le Suisse dit :

    Merci de ce travail de mémoire utile et précieux. Peut-être ais-je été un peu rapide à parcourir votre coffre aux trésors, mais je n’y ai guère trouvé de traces (sinon une brève citation) d’une autre grande dame, hélas pas oubliée puisqu’elle est toujours restée trop confidentielle malgré son talent, sa force, son originalité et son courage. Je veux parler d’Hélène Martin. Je n’ai rien vu non plus sur un des rares vrais talents actuels, l’effarante Juliette.
    Puissiez vous garder précieusement le manque de courage qui vous empêche de rompre ce beau lien que vous avez tressé avec le plus beau patrimoine poétique français du XXème siècle, et merci pour votre travail. A.

  3. OIn dit :

    Et pour continuer sur la  » Méditerranée  » il y a la magnifique chanson de Herbert Pagani :
     » Ma Méditerranée  » que je ne me lasse pas d’écouter … et puisque j’y suis bravo et merci pour ce site si important …

  4. quelle belle idée que cette mémoire qui chante ! si vous pouviez m’aider à retrouver une chanson dont je n’arrive à retrouver ni l’auteur, ni l’interprète, mais que j’aime infiniment, ce serait formidable ! je me souviens du début : « Quand je vois passer un bateau, j’ai envie de me foutre à l’eau… » etc etc…
    MERCI !
    Marianne W.

  5. Je vous propose une manifique chanson de georges Moustaki, en cette période de primtemps arabe :

    EN MEDITERRANEE

    • Merci à vous François pour cette suggestion…

      Votre proposition vient de me donner l’occasion de redécouvrir une bonne trentaine de chansons de Moustaki et vous avez tout à fait raison de proposer d’inclure Moustaki dans les chansons que nous publions. J’ai aussi écouté plusieurs versions de la chanson « En Méditerranée » et c’est une magnifique chanson qui conviendrait tout à fait au printemps arabe.

      ..
      Il y a l’odeur du sang
      Qui flotte sur ses rives
      Et des pays meurtris
      Comme autant de plaies vives,
      Des iles barbelees,
      Des murs qui emprisonnent..

      Mais je crois que je vais plutôt en retenir une autre qui, selon moi, a davantage laissé sa marque dans l’ imaginaire de la chanson puisque c’est surtout sous cet angle que le blogue J’ai la mémoire qui chante s’intéresse à la chanson: « Ma solitude » de Georges Moustaki

      Pierre L.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s