Archives de la catégorie ‘Bühler Michel’

« Le bonheur est chose légère
Que toujours, notre cœur poursuit
Mais en vain, comme la chimère
On croit le saisir, il s’enfuit… »

Jean Villard Gilles

Le duo « Gilles et Julien »

Jean Villard, dit Gilles, né à Montreux en 1895, est un poète, chansonnier, comédien, écrivain et compositeur suisse. Il est notamment célèbre pour son duo « Gilles et Julien » durant les années 1930, puis en tant que directeur du cabaret « Chez Gilles » à Paris, après la Guerre. Il est notamment l’auteur de la célèbre chanson  Les Trois Cloches,  interprétée par Édith Piaf et les Compagnons de la chanson et que vous pouvez retrouver sur cette page du site « J’ai la mémoire qui chante ».

?????????????????????????????????????????????????????????????

Gilles et Julien au cours des années 30

De 1932 à 1939, Jean Villard Gilles forme avec Aman Maistre – dit Julien – le duo Gilles et Julien : ils deviennent des vedettes de music-hall, et Gilles composera plus de trois cents chansons. Ce duo allait révolutionner non seulement les tours de chant à deux interprètes mais tout simplement le tour de chant tel qu’on le concevait au milieu des années trente.  Issus du théâtre du Vieux-Colombier, sous la direction de Jacques Copeau, Gilles et Julien firent un temps partie des Copiaux dont ils transférèrent la technique de scène et l’esprit dans leurs chansons qui devinrent ainsi des mini-pièces en trois actes jouées, pour la musique, par Gilles au piano et, pour la mime, par Julien devant ou appuyé sur l’instrument. Revêtus à partir de 1935 d’un pantalon et d’un chandail noir, ils ouvrent ainsi la voie aux tours de chants de ceux qui, après la guerre, axeront leurs prestations sur le côté dramatique ou anecdotique de leurs chansons. Ils annoncent en quelque sorte les éclairages de Juliette Gréco, la gestuelle de Montand, les spectacles des Frères Jacques. Inutile d’ajouter que la chanson d’expression française doit beaucoup à Gilles et à son duo « Gilles et Julien ». (1)

Rabetaud et Desmons

La très belle chanson que je vous propose aujourd’hui d’écouter, a été écrite et créée en 1948 par Gilles, avec son dernier partenaire de l’époque, Albert Urfer. La premère interprétation de cette chanson que vous trouverez ci-dessous est toutefois assez récente puisqu’elle a été réalisée en 1992 par l’excellent duo « Rabetaud et Desmons », formé de  Dominique Desmons et de Marie-Françoise Rabetaud, un duo chantant qui ne craint pas l’usure puisqu’ils chantent depuis plus de 36 ans. J’ai personnellement eu le plaisir de les entendre, il y a déjà assez longtemps (ils étaient tout jeunes à l’époque), lors d’un spectacle (sous la pluie) au Festival d’Été de Québec, du temps où ce festival avait quelque chose à voir avec la chanson d’expression française. Voici donc « Le Bonheur », une magnifique chanson aux accents étonnamment modernes, malgré son âge, de l’auteur suisse Jean Villard dit Gilles.

espace-site-wordpress_mince

Rabetaud et Desmons

« Le bonheur » de Jean Villard (Gilles) une chanson interprétée par Rabetaud et Desmons

(enregistrement réalisé en juin 1992 à Lausanne)

Je vous propose d’entendre ensuite deux autres versions de la même chanson. La première est interprétée par Albert Urfer,  le dernier partenaire et accompagnateur du chansonnier Jean Villard (dit Gilles) durant 25 ans. L’accompagnateur de Gilles n’était la plupart du temps que la deuxième voix du duo, mais ici, c’est lui qui chante!
Cet enregistrement est tiré d’une compilation de versions originales des chansons de Gilles, intitulée « Coeur qui bat », album édité par la Radio Suisse Romande en 1990. Celle-ci est suivie d’une autre belle interprétation de deux auteurs-compositeurs-interprètes suisses, Michel Bühler et Sarcloret (dit Sarclo) qui ont uni leur talent pour chanter « Le bonheur » de Jean Villard Gilles.

espace-site-wordpress_mince

 Albert Urfer et Jean Villard Gilles

espace-site-wordpress_mince

Michel Bühler et Sarclo

 

(1) Source: Du temps de cerises aux feuilles mortes

espace-site-wordpress_mince

Le Bonheur- Jean Villard Gilles

Paroles et musique de Jean Villard Gilles (1948)

Quand l’aurore aux accents
D’une flûte champêtre
Saute sur ma fenêtre
Annonçant le beau temps
Quand au sommet du jour
Le soleil, dans sa force
Fier et bombant le torse
Fait rouler son tambour
Ou quand le soir descend
En posant sur la ville
Ses douces mains tranquilles
Dans mon ravissement
Je pense à ce bonheur
Dont nous rêvons sans cesse
Mais la simple sagesse
Me dit avec douceur

Le bonheur est chose légère
Que toujours, notre cœur poursuit
Mais en vain, comme la chimère
On croit le saisir, il s’enfuit
Il n’est rien qu’une ombre fugace
Un instant, un rayon furtif
Un oiseau merveilleux qui passe
Ravissant mais jamais captif
Le bonheur est chose légère
Il est là comme un feu brûlant
Mais peut-on saisir la lumière
Le feu, l’éclair, l’ombre ou le vent

En ce siècle de peur
De misère et de guerre
Il est pourtant sur terre
De très simples bonheurs
Ils sont là sous la main
Faits de très humbles choses
Le parfum d’une rose
Un beau regard humain
C’est le souffle léger
De l’enfant qui sommeille
C’est l’amitié qui veille
Et le pain partagé
Et puis voici qu’un jour
Le bonheur qu’on envie
Entre dans notre vie
Sur l’aile de l’amour

Le bonheur, dans le grand silence
De la nuit, c’est sur le chemin
Le bruit clair de ton pas qui danse
Ta main que je tiens dans ma main
Le bonheur, c’est toi, source vive
De l’amour, dans son vert printemps
Quand la nuit, dans mes bras captive
J’entends ton doux gémissement
Le bonheur, c’est de croire encore
Amants, que nous verrons un jour
Resplendir l’éternelle aurore
Qui sait, d’un immortel amour…

espace-site-wordpress_mince

 

Autres chansons à écouter sur « J’ai la mémoire qui chante » :
 
Liste complète des chansons déjà publiées

* * *

Oui, nous sommes toujours vivant et nous avons besoin de votre soutien !

Cliquez sur ce lien et faites un don  pour nous aider à garder ce site vivant.



Abonnez-vous gratuitement au site « J’ai la mémoire qui chante » pour être avisé des prochaines publications et contribuez ainsi à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

Vous suivez ce blog

Vous suivez ce blog.  Gestion

===============================================
N’OUBLIEZ SURTOUT PAS DE CONFIRMER
votre adresse courriel (email) lorsque vous recevrez
un message à cet effet du système WordPress !
===============================================

 

* * *


Si vous aimez la chanson d’expression française,  vous pouvez aussi nous retrouver sur la page Facebook  «Chansons françaises des années 50 et 60 »  où nous vous proposons,  quotidiennement, l’écoute d’une chanson ayant laissé sa marque au cours de ces années glorieuses pour la chanson, que furent les années 50 et 60 .

Facebook-Icon

Chansons françaises des années 50 et 60

575442_249433995194482_850990571_n