Simone Bartel – A Sainte-Savine (Pierre Mac Orlan)

Publié: 20 juillet 2013 dans Bartel Simone, Mac Orlan Pierre
 
Pour lire les commentaires sur cet article  cliquez ici
 
espace site wordpress

« … J’ai eu le bonheur de rencontrer Léo Ferré, qui m’a donné de très belles chansons; Boris Vian, Boby  Lapointe, Jean Roger Caussimon…  Avec Mac Orlan, quand je n’allais pas bien, je me rendais chez lui; alors il me racontait des voyages qu’il n’avait jamais fait, comme il se doit, et il me remontait le moral. »      

Simone Bartel

espace site wordpress
Un passionné de chansons:

 

L’écrivain Pierre Mac Orlan a écrit de nombreux textes de chansons qui, pour une bonne part,  ont été mis en musique par l’accordéoniste V. Marceau.  Mac Orlan a, toute sa vie durant, été un passionné de chansons: déjà en 1899, il envoyait à Aristide Bruant ses premiers poèmes écrits en cachette. Lui-même, accordéoniste amateur, Mac Orlan tenait cependant à faire, « [non] pas des poèmes mis en musique, mais des chansons écrites, autant que possible, en respectant les règles du jeu. ».

Le succès conduira Mac Orlan à écrire de nouveaux textes de chansons ou à remanier d’anciens poèmes qui sont mis en musique cette fois par des compositeurs plus spécialisés dans la chanson comme Philippe-Gérard, Georges Van Parys. Léo Ferré se prêtera également à l’exercice en 1960 avec la « Fille des bois » que créera Catherine Sauvage sur scène, l’année suivante.

Pierre Mac Orlan (de son vrai nom, Pierre Dumarchey) est né en 1882 et décédé en 1970. Écrivain français de grand talent et auteur d’une œuvre abondante et variée, il débuta par l’écriture de contes humoristiques, après avoir en vain tenté une carrière dans la peinture. Après la Première Guerre mondiale, son inspiration se tourna vers le registre fantastique et le roman d’aventures. La dernière partie de sa carrière littéraire fut consacrée à l’écriture de chansons, d’essais et de mémoires.

Une interprète tombée dans l’oubli

En 1966, le poète Pierre Mac Orlan publie son second recueil de chansons, intitulé « Mémoires en chansons » (un premier recueil, « Chansons pour accordéon » était déjà  paru en 1953). Invitée à l’émission « Au rendez-vous de l’accordéon » du 31 mai 1966, la chanteuse Simone Bartel interprète une chanson extraite de ce recueil, « A Sainte-Savine« , en présence du poète. Son interprétation, la musique d’Henri-Jacques Dupuy, mise en valeur par un très bel accompagnement, donne beaucoup de relief au poème de Mac Orlan.

Et quelle merveilleuse voix, elle avait cette chère Simone Bartel.

Simone Bartel a chanté les poètes, l’amour, la dérison et aussi les révolutions… Souvent entendue à la radio, Simone Bartel est rarement nommée ! Une interprête pourtant trois fois lauréate du prix Charles Cros, tomberait-elle plus facilement dans l’oubli que ses collègues auteurs- compositeurs-interprètes?  Ou plus simplement, son humilité, son intransigeance  lui ont t-elle fait de l’ombre?

espace site wordpress

Simone Bartel chante « A Sainte-Savine » de Pierre Mac Orlan sur une musique d’Henri-Jacques Dupuy

Source: Wiki

 

espace site wordpress

Autres pièces d’anthologie à écouter sur « J’ai la mémoire qui chante » :

* * *

Nous avons besoin de votre soutien !

Cliquez sur ce lien et faites un don  pour nous aider à garder ce site vivant.

Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

N VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !

 * * *

Si vous aimez la chanson d’expression française,  retrouvez-nous sur la page Facebook  «Chansons françaises des années 50 et 60 »  où nous vous proposons,  quotidiennement, l’écoute d’une chanson ayant laissé sa marque au cours de ces années glorieuses pour la chanson, que furent les années 50 et 60 .

Facebook-Icon

Chansons françaises des années 50 et 60

575442_249433995194482_850990571_n

 

 


commentaires
  1. pierre Menudier dit :

    entre autres enregistrements de Simone Bartel, il convient de signaler les « chansons-bêtes » de Jean Anouilh (disque « Arion ») qui sont de petites fables pleines d’humour et fort joliment interprétées.
    Merci pour toutes vos publications!

  2. Lise dit :

    Merci Pierre,

    C’est beauauau l’accordéon, cet instrument me fascine sous tous ses aspects.

    • « Ah l´accordéon, ce vieux naufrageur
      Promène en chansons son souffle au coeur… »

      Alors, ma chère Lise, il vous faut aimer « L’accordéon naufrageur » de Mortimer Shuman, une de mes chansons « fétiches » que voici:

      L’accordéon naufrageur

      Paroles de la chanson: Etienne RODA GIL
      Musique: Mortimer SCHUMAN

      Sur son grand bateau-école, l´enfant du marinier
      A quitté les péniches pour un gros cuirassé
      A quitté les canaux, les écluses, les cours d´eau
      Pour les mers agitées où le sel creuse sa peau {x2}

      {Refrain:}
      Mais l´accordéon, ce vieux naufrageur
      Promène en douceur son souffle au coeur
      Mais l´accordéon, ce vieux naufrageur
      Promène en chansons son souffle au coeur
      Pour voir des mers nouvelles, pour voir le monde entier
      Pour voir les demoiselles dont parlent les officiers
      Pour voir les grands hôtels ou du moins leurs entrées
      Pour voir des mers si belles qu´on croirait les rêver {x2}

      {au Refrain}
      Sur les mers de l´Asie, ses désirs insoumis
      Ont des couleurs d´opium et de Shanghai Lady
      Mais tout près des machines, quand il s´endort la nuit
      Il rêve de péniches et de sa Picardie {x2}

      Mais l´accordéon, ce vieux naufrageur
      Promène en douceur son souffle au coeur
      Mais l´accordéon, ce vieux naufrageur
      Promène en chansons son souffle au coeur
      {au Refrain, x4}

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s