Georges Brassens – Il n’y a pas d’amour heureux

Publié: 14 octobre 2011 dans Brassens Georges, Chanson, Chanson française, Claude Renée, Douai Jacques
Tags:, , , ,

Louis Aragon

Peut-être n’y a-t-il pas d’amour heureux,
Mais si je dois être malheureux, autant que ce soit avec toi. (1)

Le poème « Il n’y a pas d’amour heureux » a été écrit par Louis Aragon en 1943 et il a été publié, pour la toute première fois, en 1946 dans le recueil de poèmes La Diane Française. Aragon y exprime sa conception d’un amour absolu. Il y fait également de nombreuses références à la Résistance dont il faisait partie, notamment dans la dernière strophe. Il était d’ailleurs à Lyon, capitale de la Résistance, lorsqu’il écrit ce poème en janvier 1943, peu avant la victoire des Soviétiques à Stalingrad.

La « timbre » de Georges

Ce magnifique texte – sans doute un des plus beaux textes du XX siècle – a été mis en musique par Georges Brassens, amputé toutefois de sa dernière strophe. Plus tard, Brassens utilisera la même mélodie pour un texte de Francis Jammes qu’il proposera à Patachou. Ainsi naitra la chanson « La prière » mais c’est Patachou qui  popularisera cette nouvelle chanson alors que Brassens gardera à son répertoire la version « première » de la chanson « Il n’y a pas d’amour heureux ».

Pourquoi deux chansons sur une même mélodie ? Brassens s’en est expliqué dans une interview où il soulignait qu’au XIXème siècle circulaient des mélodies de base sur lesquels les chanteurs pouvaient faire coller les paroles qu’ils avaient composées. Ces mélodies passe-partout s’appelaient des « timbres ». Les timbres ont été utilisés jusque dans les années 50 en France, notamment par les chansonniers du Grenier de Montmartre, qui écrivaient, ou même, improvisaient des couplets d’actualité sur des airs standards, dont le public reprenait les refrains.

Nous vous proposons aujourd’hui trois interprétations assez différentes de ce monument de la chanson française. Tout d’abord, la version originale, celle de Brassens. Ensuite, une version plus lyrique, chantée par l’homme à la voix de velours, Jacques Douai. Enfin une version plus contemporaine, extraite de son album « J’ai rendez-vous avec vous! » chantée par l’interprète québécoise Renée Claude.

Source: Varia

(1) Lu quelque part sur un blogue dont j’ai perdu la référence..

.

Georges Brassens – Il n’y a pas d’amour heureux (1965)

(2) Jacques Douai, le troubadour des temps modernes:

Jacques Douai (de son vrai nom Gaston Tanchon) est né le 11 décembre 1920 à Douai  d’où il a tiré son nom de scène. Il était surnommé « le troubadour des temps modernes ». Il a reçu le grand prix de l’Académie Charles-Cros à plusieurs reprises, soient en 1955, 1962 et finalement en 1968. Il s’accompagnait le plus souvent seul à la guitare.

Il n’y a pas d’amour heureux – Jacques Douai

(3) Renée Claude chante Brassens:

Le théâtre du  Petit Champlain à Québec m’avait convié, cette année-là (1993), à un concert « intimiste » avec une grande dame de la chanson québécoise, Renée Claude, pour son spectacle hommage à Georges Brassens. Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, Renée Claude est une grande interprète de la chanson française, notamment de Brassens et de Ferré. Sa voix exceptionnelle n’avait rien perdu de sa chaleur et de son beau timbre. Lorsqu’elle a chanté la chanson « Il n’y a pas d’amour heureux », « a capella » sauf pour la finale, ce fut un grand moment d’émotion. Je me souviens encore du silence,  presque absolu, qui avait envahi la petite salle et qui donnait à la voix de Renée Claude une allure presque irréelle. Et c’est cette version de la chanson que je vous propose maintenant d’écouter.

Il n’y a pas d’amour heureux – Renée Claude (1993)

Il n’y a pas d’amour heureux

Paroles: Louis Aragon (extrait de « La diane Française »)  / Musique: Georges Brassens

Rien n’est jamais acquis à l’homme
Ni sa force, ni sa faiblesse, ni son cœur
Et quand il croit ouvrir ses bras
Son ombre est celle d’une croix
Et quand il croit serrer son bonheur
Il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce

Il n’y a pas d’amour heureux

Sa vie, elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu’on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu’on retrouve au soir désarmés incertains
Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes

Il n’y a pas d’amour heureux

Mon bel amour, mon cher amour, ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j’ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent

Il n’y a pas d’amour heureux

Le temps d’apprendre à vivre
Il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l’unisson
Ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson

Ce qu’il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu’il faut de sanglots pour un air de guitare

Il n’y a pas d’amour heureux

Il n’y a pas d’amour qui ne soit à douleur
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit meurtri
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l’amour de la patrie
Il n’y a pas d’amour qui ne vive de pleurs

Il n’y a pas d’amour heureux
Mais c’est notre amour à tous deux


Lire la biographie de Georges Brassens

Autres chansons de Brassens à écouter sur le site « J’ai la mémoire qui chante » :

Nous avons besoin de votre soutien !

Abonnez-vous au site « J’ai la mémoire qui chante » et contribuez à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

EN VOUS ABONNANT TOUT À FAIT GRATUITEMENT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE », VOUS NE COUREZ ABSOLUMENT AUCUN RISQUE sauf celui d’être informé, dès la parution d’une nouvelle chanson !  

Pour ce faire, il vous suffit tout simplement d’entrer votre adresse courriel (votre email) en utilisant le formulaire d’abonnement  que vous trouverez, au bas de la présente page !

Visitez notre nouvelle page sur Facebook


Évaluez ceci :

commentaires
  1. Commentaire de Mary reçu le 23 janvier 2012:

    Merci pour votre site très intéressant.
    Je viens de lire la page concernant la chanson « il n’y a pas d’amour heureux »
    Deux autres interprétations :

    Hugues Aufray :

    Hugues Aufay et Renaud :

    Bien cordialement,

    Mary

  2. Anonyme dit :

    La version que je préfère : celle de Françoise Hardy.
    Elle l’enregistre en 1967 sur l’album « Ma jeunesse fout l’camp ».
    Mécontente de l’orchestration qui couvre sa voix elle la réenregistre l’année suivante sur l’album
    qui contient « Comment te dire adieu ».
    Enfin une 3ème fois dans un disque hommage réalisé par Joël Favreau.

  3. Melocoton dit :

    Bonjour Pierre,

    Extrait de l’émission Radioscopie de Jacques Chancel, cette autre anecdote à propos du refus de la société des auteurs d’enregistrer la chanson

    http://www.4shared.com/audio/t8eWiPwf/A_propos_dAragon.html

  4. Melocoton dit :

    Pour l’anecdote, lorsque Françoise Ozon écrit le scénario de « 8 femmes » elle décide très vite de ponctuer le film d’intermèdes musicaux lors desquels chaque personnage aurait la possibilité de s’exprimer et de se révéler à la manière d’un monologue, à la fois comique et émouvant.

    Parmi les personnages de cette comédie policière, c’est à Danielle Darrieux qu’incombera la difficile tâche d’interpréter le poème d’Aragon et ma foi, je trouve qu’elle s’en tire très honorablement.

    http://www.4shared.com/audio/Hm3-vuR4/09-Il_ny_a_pas_damour_heureux_.html

    • En effet Yves, il y a, je crois, une sorte de fragilité dans la voix de Danielle Darrieux qui rend la chanson encore davantage prenante. De fait je dirais même, qu’à mes yeux (je devrais peut-être dire à mes oreilles..) c’est cette interprétation de la chanson « Il n’y a pas d’amour heureux » ainsi que celle que donne Catherine Deneuve de la chanson « Toi jamais » qui sauvent, en quelque sorte, ce film de Ozon.

  5. Anonyme dit :

    oups, l’anonyme c’est « chrisloupian » j’ai du faire une mauvaise manip’ en me connectant ?

  6. Anonyme dit :

    oups , anonyme ? pourtant je me suis aboné ???  » chrisloupian » , desolé j’ai du faire une erreur de connection ?

  7. Lise dit :

    Bonjour Pierre,

    La plus touchante et émouvante version de cette chanson va indéniablement à la grande chanteuse québécoise qu’est Renée Claude, cela va de soi ! Ça s’entend ! (désolée Douai… une fois n’est pas coutume).

    Merci !

    P.S. Merci aussi Melocoton pour l’entretien audio relatant l’histoire de ce poème ! Fort captivant et
    enrichissant pour l’esprit !

  8. Melocoton dit :

    Entretien entre Francis Crémieux et Louis Aragon qui décode son poème

    http://www.4shared.com/audio/AXlhRVFU/6__Il_ny_a_pas_damour_heureux_.html

    http://www.4shared.com/audio/_4PtA0c6/7__Il_ny_a_pas_damour_heureux_.html

    Il y a en France, une très grande dame de la chanson qui a magistralement interprété ce merveilleux poème d’Aragon. Il s’agit d’Hélène Martin a qui on doit également d’avoir admirablement mis en chanson le « Condamné à Mort » de Jean Genet.

    http://www.4shared.com/audio/Z4zT6xjY/09_Il_NY_a_Pas_dAmour_Heureux_.html

    et n’oublions pas l’interprétation « En direct de la Place Des Arts » par Ginette Reno :

    http://www.4shared.com/audio/HB4la2Gt/Ginette_Reno_-_16_-_Il_ny_a_pa.html

    Barbara l’avait également reprise sur son album « Barbara Chante Brassens Et Brel »

    http://www.4shared.com/audio/YMKkHMWB/07_-_Il_Ny_A_Pas_DAmour_Heureu.html

    ainsi d’ailleurs que Françoise Hardy

    http://www.4shared.com/audio/No2UOQPD/18_Il_ny_a_pas_damour_heureux.html

    puis Marc Ogeret qui, comme à son habitude, nous en livre une très belle interprétation

    http://www.4shared.com/audio/fqUg7IFI/04_-_Il_ny_a_pas_damour_heureu.html

    très récemment, la reprise de la version interprétée par Nina Simone sur « Echos du monde » un très bel album d’hommage consacré à Brassens

    http://www.4shared.com/audio/7uLvSrJo/6_-_Nina_Simone___-__Il_ny_a_P.html

    en 2011 nombreux sont les hommages rendus à Brassens (Eh, oui … 30 ans déjà !) et parmi eux, un album de Christian Escoudé , guitariste de Jazz français issu du milieu manouche.

    http://www.4shared.com/audio/VJ1xo0d3/06-Il_ny_a_pas_damour_heureux.html

    • Les deux entretiens avec Aragon sont fort intéressants pour mieux comprendre le sens qu’il faut attacher au thème même de cette chanson. Aragon précise ainsi qu’il faut donner au titre même de son poème « Il n’y a pas de d’amour heureux » un sens restreint au contexte dans lequel son poème a été écrit.

      Il s’agit, selon lui, de l’impossibilité du bonheur dans la malheur commun (notamment dans les conditions qui prévalaient sous l’occupation). Voilà le sens, dit-il, de ce vers… Il ne peut y avoir d’amour individuel « heureux » quand le malheur submerge le pays tout entier.

  9. Bonjour,
    C’est un vrai bonheur que de recevoir vos choix musicaux……votre site est magnifiquement tenu et les recherches sont faites avec rigueur et exactitude, mais surtout, je vous remercie pour ce grand hommage rendu de si belle façon à notre musique francophone. Emotions et souvenirs garantis….bonheur également….merci beaucoup.

    • Merci à vous, chère Jocelyne, je suis très touché par votre commentaire. La presque totalité des commentaires que j’ai reçus (… tout de même plus de 500) se rapportent aux chansons publiées. Presque aucun de ces commentaires n’a même fait mention des textes ou des éléments de recherches qui viennent appuyer la publication d’une chanson. Ce sont pourtant ces éléments qui demandent énormément de temps et de préparation.

      Quelque fois, j’en suis à me demander s’il ne vaudrait pas mieux, ne diffuser que des chansons et laisser tomber toute la recherche historique les entourant.

      Mais en lisant votre commentaire, je me dis qu’il vaut sans doute la peine de continuer…

      • Monique Tomson dit :

        Surtout, ne vous bornez pas à publier des chansons sans en raconter l’histoire ! C’est justement ce qui fait l’intérêt de ce site. On y apprend toujours quelque chose. C’est un très beau travail que vous faites là. Continuez !

        • Anonyme dit :

          bonjour , ah oui je confirme mon interet pour l’historique de la chanson, tout l’interet se trouve dans les recherches que vous partager avec nous, merci encore pour votre travail.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s