Clin d’oeil en chanson – Journée internationale des droits de la femme (8 mars)

Publié avec l'aimable autorisation de l'auteur (Copyright /"Lalex")

La journée internationale des droits des femmes est célébrée le 8 mars et trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle en Europe et aux États-Unis, réclamant l’égalité des droits, de meilleures conditions de travail et le droit de vote. C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes dans la société. Et pourquoi pas en humour et en chanson…

Petit Bonhomme – Anne Sylvestre

Le mari de Maryvonne
Etait mon amant
Quelquefois je m’en étonne
Encore maintenant
Au début, tout feu tout braise
Il était gentil
Quand il se mettait à l’aise
Il refaisait le lit
Il me disait « Tu es belle »
Après comme avant
Il descendait la poubelle
En repartant

La la la petit bonhomme
Comme on est bien élevé
C’était grâce à Maryvonne
Il me l’avait caché
La la la petit bonhomme
Comme on avait bien menti
« Ma femme est une matrone »
Il m’avait dit

Le mari de Maryvonne
Etait mon amant
Mais il m’appela « bobonne »
Au bout de pas longtemps
Puis je rencontrai sa femme
Qui me dit: « merci…
Depuis qu’il vous a dans l’âme
Il ne vient plus ici. »
Il m’avait dit « Maryvonne
est un vrai boudin
Toujours elle me cramponne
Et ça me dit rien ».

La la la petit bonhomme
Comme on est mal élevé
Maryvonne est très mignonne
Il me l’avait caché
La la la petit bonhomme
Comme on avait bien menti
« Ma maîtresse est une conne »
Il lui avait dit.

Le mari de Maryvonne
N’est plus mon amant
Comme il n’a trouvé personne
Il est chez sa maman
Maryvonne et moi on pense
Qu’on pourra bientôt
Se prendre un peu de vacances
Un peu de repos
Mais voilà que Maryvonne m’apprend ce midi
Sa belle-mère lui téléphone
Elle vient aussi

La la la petit bonhomme
Ça commence à se gâter
Il la prenait pour sa bonne
Elle en a eu assez
La la la petit bonhomme
Comme on avait bien menti
Ma mère est une gorgone
Il avait dit

Le mari de Maryvonne
A pu se recaser
C’est Sophie qui lui redonne
Un peu de volupté
Au début tout feu tout braise
Il sera gentil
Quand il se mettra à l’aise
Il refera le lit
Il lui dira « Tu es belle »
Après comme avant
Il descendra la poubelle
En repartant

La la la petit bonhomme
Mais ça ne va pas durer
Quand il lui dira bobonne
Elle va se tirer
Moi sa mère et Maryvonne
On l’a bien dit à Sophie
« On t’attend ma toute bonne
Dans le midi »

Si longtemps ça recommence
On va se retrouver
Toute une colonie de vacances
On va bien s’amuser

Autres chansons à découvrir sur le site « J’ai la mémoire qui chante »

commentaires
  1. Lalex dit :

    Bonjour, le dessin que vous utilisez ici n’est pas libre de droit, cf. http://www.feuillesdevelours.fr/?p=2953 – merci d’indiquer clairement mon copyright ainsi qu’un lien vers mon site http://www.illustratrice-lalex.net/ sur l’image elle-même.

  2. Réjanie13 dit :

    Pfff ça me fait tout drôle d’attérir chez toi/moi ^^ (à ce propos, pourras-tu m’expliquer comment tu as fait pour mettre des photos sur ton fond ?)
    Hier nous avons eu la même idée, mais pas avec le même motif.
    Anne Sylvestre Petit Bonhomme est un pur bijou que je ne pouvais faire autrement que de mettre en avant le jour de la journée de la femme (je suis contre d’ailleurs cette journée ^^)
    En même temps je vois que tu as ici mes idoles et ceux de certains de mes amis.
    Et pour avoir lu tes commentaires, je suis d’accord avec toi Brassens était un misogyne et Brel aussi d’ailleurs 🙂

    Je vais m’abonner et je reviendrai te voir avec un peu plus de temps
    Amicale pensée.

    • Merci à vous, mais je doute toutefois que je sois la personne à qui vous pensez… à moins que sous votre pseudonyme aux allures dynastiques (Réjanie13… et que sont devenues les 12 autres qui vous ont précédé) se cache une personne que je connaisse.

      Les photos qui sont insérées dans les articles le sont via le système WordPress.com qui permet de concevoir et de gérer, de façon conviviale, des pages HTML. De fait c’est simple comme bonjour. On indique l’adresse de la photo et on la dépose tout simplement sur la page. Un simple copier/coller.

      Quelle bonne idée de vous abonner. Il n’y a pas de meilleure façon de vous assurer de recevoir un avis de publication des nouveaux articles. Et si vous faites vite, vous aurez la rare privilège d’être ma « centième » abonnée puisque j’en suis déjà aux 99 abonnées confirmés. Mais attention… il vous faudra accepter l’avis de confirmation que le système WordPress va vous envoyer immédiatement après votre inscription. Ainsi je possède les adresses d’une bonne cinquantaine d’abonnés additionnels qui ne reçoivent pas les avis de publication n’ayant pas confirmé leur abonnement au système. Et je ne peux rien y changer.

      • Réjanie13 dit :

        Alors pas de dynastie chez moi 🙂 Réjanie étant la contraction du prénom de ma fille et du mien et 13 étant le code du département de la ville où j’habite.
        Notre système postal est fait de la manière suivante nous avons des régions (pour moi la Provence) et là il n’y a pas de code puis le département (pour moi Bouches du Rhône = 13 ) puis le code de la commune et l’arrondissement (ici Aix en Provence unbe petite vielle de 130 000 habitant qn’a que deux codes 13090 ou 13100)

        En ce qui concerne les photos, ce sont Brassens Brel et Ferré en fond de blog et c’est de ce côté là que je cherche à mettre une photo en fond.
        Et je confirme je ne te connais pas
        Bonne soirée

  3. Loïse Lavallée dit :

    Voici une Anne Sylvestre sur un ton à la fois décapant et hilarant. Quelle superbe que cette femme à la tendresse, qui peut également battre pavillon d’impertinence et de moquerie. Brassens aurait beaucoup aimé. Moi, j’ai souri.
    Merci Pierre pour ce clin d’oeil en cette journée de la femme.
    Claudio vous m’étonnez….Mon aile de papillonne en frémit et mon aiguille de moustique va vous piquer!

    • Oui tu as bien raison de comparer Anne Sylvestre à Brassens. Le féminisme engagée de l’une fait sans doute contrepoids à la misogynie avouée de l’autre mais ils sont, de fait, très près l’un de l’autre sur le plan stylistique.

      • Loïse Lavallée dit :

        Brassens misogyne? Là je dois te contredire. C’est à mon avis un mythe que cette affirmation, même si elle vient de lui, ce dont je doute. Aucun chanteur ne m’émeut autant par la tendresse de certaines de ses chansons envers les femmes…Comme Saturne, La non demande en mariage, Le blason…

        • On pourrait effectivement débattre longtemps de la question. Mais je ne suis toutefois pas d’accord pour opposer misogyne et capacité d’être tendre. Un misogyne peut sans doute être capable d’une infinie tendresse…

      • Loïse Lavallée dit :

        Comment peut-on être tendre (dans le sens d’affectueux, aimant et doux) avec quelqu’un que l’on méprise ou qu’on ne respecte pas? Les hommes/femmes qui font bien la tendresse font aussi bien l’amour …et vice-versa.

  4. Merci à Ginette Renson pour son gentil petit mot:

    « Merci pour votre clin d’oeil pour la journée internationale des droits de la femme . J’ai heureusement été épargnée par ce genre de problèmes , mais je suis de tout coeur avec les femmes qui n’ont pas eu la même chance que moi . Merci pour elles … »

  5. A tout choisir je préférerais une journée de la « chanson oubliée »…
    Comme ça on s’en souviendrais une fois par année !

  6. Claudio dit :

    Une férocité qui réveille… Quant à la journée de la femme, pourquoi pas une journée des papillons ou des veuves de moustiques ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s