Une chanson qui a véritablement marqué son époque

Jean Villard Gilles

La chanson « Les Trois Cloches » a été écrite, au tout début de la guerre (en 1939) par l’auteur-compositeur-interprète suisse Gilles (de son vrai nom Jean Villard).  Dans toutes ses chansons, Gilles raconte, sous une forme condensée, les mille et une petites histoires des gens de son pays et d’ailleurs. Esprit observateur et critique, il n’a jamais ménagé les gens de pouvoir, ni les institutions politiques, religieuses ou militaires.  La chanson « Les Trois Cloches » trouve sa source dans un chant populaire des vallées des hautes montagnes du canton du Valais. Elle décrit le passage du temps rythmé par les sonneries des cloches du villages qui annoncent les différents évènements (naissances, mariages, morts).

Mais c’est la grande Édith Piaf qui donnera à cette chanson ses titres de noblesse et qui fera des « Trois Cloches » un immense succès – et pas seulement en France – puisque la chanson sera connue et chantée partout à travers le monde. En 1946,  Edith Piaf fait la connaissance d’un groupe de jeunes chanteurs les Compagnons de la Chanson. Elle leur propose d’enregistrer un titre ensemble, « Les Trois Cloches » de Jean Villard Gilles.

Un succès planétaire

Le succès est foudroyant et le disque se vend à un million d’exemplaires. Cette chanson lancera de façon  fulgurante la carrière des « Compagnons de la chansons » dont le succès durera au moins trois décennies.  La chanson  a fait l’objet d’un arrangement spécial de Marc Herrand le premier Directeur musical des Compagnons de la Chanson qui s’est rendu célèbre dans le domaine de l’harmonie en voulant peindre les voix jusqu’à leur donner l’apparence d’instruments.

Comme nous le soulignions précédemment, la chanson a également connu un très large diffusion internationale. Traduite en anglais sous le titre de « Little Jimmy Brown and the three bells », la pièce sera interprétée, notamment, par Ray Charles,  The Browns, Frank Sinatra, Roy Orbison, et Tommy Dorsey (si le coeur vous en dit, vous pouvez écouter ces diverses interprétations en cliquant sur les liens respectifs) .

Ci-dessous, nous vous proposons deux interprétations bien différentes de la célébrissime chanson « Les Trois Cloches ». Tout d’abord une video de l’interprétation la plus connue de la chanson, celle de Piaf et des Compagnons. Notez toutefois que cette vidéo, vraiment exceptionnelle, a été enregistrée en 1953, soit plusieurs années après la création de la chanson par Piaf et les Compagnons. Mais la chanson n’a aucunement perdu en intensité comme vous pourrez le constater.

Vous entendrez, ensuite, une très, très belle interprétation de la même chanson, interprétation plus intimiste, qui est davantage dans la tonalité de  la  chanson originale de Gilles. Cette pièce a été enregistrée, devant public, par Jean Villard-Gilles et son dernier partenaire, Albert Urfer.

Édith Piaf et Les Compagnons de la chanson (1953)

Les Trois Cloches –   Jean Villard-Gilles et Albert Urfer

les-compagnons-de-la-chanson-12590

Les trois cloches – Paroles et musique de Gilles/Jean Villard

Village au fond de la vallée,
comme égaré, presqu’ignoré.
Voici qu’en la nuit étoilée
un nouveau-né nous est donné.
Jean-François Nicot il se nomme.
Il est joufflu, tendre et rosé.
A l’église, beau petit homme,
demain tu seras baptisé.

Une cloche sonne, sonne.
Sa voix, d’écho en écho,
dit au monde qui s’étonne:
« C’est pour Jean-François Nicot.
C’est pour accueillir une âme,
une fleur qui s’ouvre au jour,
à peine, à peine une flamme
encore faible qui réclame
protection, tendresse, amour. »

Village au fond de la vallée,
loin des chemins, loin des humains.
Voici qu’après dix-neuf années,
cœur en émoi, le Jean-François
prend pour femme la douce Elise,
blanche comme fleur de pommier.
Devant Dieu, dans la vieille église,
ce jour, ils se sont mariés.

Toutes les cloches sonnent, sonnent,
Leurs voix, d’écho en écho,
merveilleusement couronnent
la noce à François Nicot.
« Un seul cœur, une seule âme »,
dit le prêtre, « et, pour toujours,
soyez une pure flamme
qui s’élève et qui proclame
la grandeur de votre amour. »

Village au fond de la vallée.
Des jours, des nuits, le temps a fui.
Voici qu’en la nuit étoilée,
un cœur s’endort, François est mort,
car toute chair est comme l’herbe,
elle est comme la fleur des champs.
Epis, fruits mûrs, bouquets et gerbes,
hélas! vont en se desséchant…

Une cloche sonne, sonne,
elle chante dans le vent.
Obsédante et monotone,
elle redit aux vivants:
« Ne tremblez pas, cœurs fidèles,
Dieu vous fera signe un jour.
Vous trouverez sous son aile
avec la vie éternelle
l’éternité de l’amour. »

Lire la biographie de Édith Piaf

Autres chansons oubliées à écouter sur le site « J’ai la mémoire qui chante » :

* * *

Oui, nous sommes toujours vivant et nous avons besoin de votre soutien !

Cliquez sur ce lien et faites un don  pour nous aider à garder ce site vivant.



Abonnez-vous gratuitement au site « J’ai la mémoire qui chante » pour être avisé des prochaines publications et contribuez ainsi à la promotion de la grande et de la belle chanson d’expression française !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

===============================================
N’OUBLIEZ SURTOUT PAS DE CONFIRMER
votre adresse courriel (email) lorsque vous recevrez
un message à cet effet du système WordPress !
===============================================

 

commentaires
  1. Rumpf, Olivier dit :

    Une rectification: La 2ème interprétation des Trois cloches n’est pas de Sarcloret et Bühler mais de son auteur Jean Villard-Gilles et du dernier partenaire de celui-ci, Albert Urfer. Sobre et belle interprétation. Mais Piaf a su plier la chanson à son tempérament et convaincre les Compagnons de la chanson de la chanter.

  2. Ginette dit :

    Comme quoi une chanson prend une couleur toute différente selon ses interprètes!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s