Georges Brassens – L’Orage

Publié: 17 octobre 2010 dans Brassens Georges, Chanson, Chanson française, Patachou
Tags:, , , ,
Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps

Les déprimantes journées de pluie se métamorphosent en grand soleil, en écoutant cette chanson.  Et qui n’a pas rêvé d’une si belle  aventure « sous la pluie ». Georges  Brassens disait: « une chanson ne doit pas être faite pour être écoutée, mais pour être réécoutée », on voit bien que le bougre suivait ses préceptes, puisque ses chansons sont si riches qu’aprés des dizaines d’écoutes, on y a encore quelque chose à découvrir… Et cela sans oublier sa musique qui sous de faux airs de simplicité,  recèle mille et une subtilités harmoniques.

Découvert par Patachou au début des années 1950,  Brassens ne considère pas la chanson comme une expression poétique mineure. Pour lui, la chanson demande un équilibre parfait entre le texte et la musique. Et il faut dire qu’il a vraiment le don de placer le « bon » mot sur la « bonne » note. « L’orage », tout comme « Le Parapluie », sont parmi ses plus belles chansons.

 

L’orage de Georges Brassens

Album original

L’orage (par Georges Brassens)

Tiré de l’album « Le Mécréant » –  1960

Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps
Le beau temps me dégoute et me fait grincer les dents
Le bel azur me met en rage
Car le plus grand amour qui me fut donné sur terre
Je le dois au mauvais temps, je le dois à Jupiter
Il me tomba d’un ciel d’orage

Par un soir de novembre, à cheval sur les toits
Un vrai tonnerre de Brest, avec des cris de ‘putois
Allumait ses feux d’artifice
Bondissant de sa couche en costume de nuit
Ma voisine affolée vint cogner à mon huis
En réclamant mes bons offices

 » Je suis seule et j’ai peur, ouvrez-moi, par pitié
Mon époux vient de partir faire son dur métier
Pauvre malheureux mercenaire
Contraint de coucher dehors quand il fait mauvais temps
Pour la bonne raison qu’il est représentant
D’un’ maison de paratonnerres « 

En bénissant le nom de Benjamin Franklin
Je l’ai mise en lieu sûr entre mes bras câlins
Et puis l’amour a fait le reste
Toi qui sèmes des paratonnerres à foison
Que n’en as-tu planté sur ta propre maison
Erreur on ne peut plus funeste

Quand Jupiter alla se faire entendre ailleurs
La belle, ayant enfin conjuré sa frayeur
Et recouvré tout son courage
Rentra dans ses foyers faire sécher son mari
En m’donnant rendez-vous les jours d’intempérie
Rendez-vous au prochain orage

A partir de ce jour je n’ai plus baissé les yeux
J’ai consacré mon temps à contempler les cieux
A regarder passer les nues
A guetter les stratus, à lorgner les nimbus
A faire les yeux doux aux moindres cumulus
Mais elle n’est pas revenue

Son bonhomme de mari avait tant fait d’affaires
Tant vendu ce soir-là de petits bouts de fer
Qu’il était devenu millionnaire
Et l’avait emmenée vers des cieux toujours bleus
Des pays imbéciles où jamais il ne pleut
Où l’on ne sait rien du tonnerre

Dieu fasse que ma complainte aille, tambour battant
Lui parler de la pluie, lui parler du gros temps
Auxquels on a tenu tête ensemble
Lui conter qu’un certain coup de foudre assassin
Dans le mille de mon cœur a laissé le dessin
D’un’ petite fleur qui lui ressemble

Lire la biographie de Georges Brassens

Autres chansons à écouter

Pages en préparation et qui seront publiées très bientôt sur le site:
  • Cora Vaucaire – La complainte de la butte
  • Patachou – Les amoureux des bancs publics
  • Jeanne Moreau – Le tourbillon de la vie
  • Raymond Lévesque – Quand les hommes vivront d’amour
  • Léo Ferré – Les poètes de sept ans (Rimbaud)
  • Pierre Calvé – Quand les bateaux s’en vont
  • Serge Gainsbourg – La chanson de Prévert
  • Serge Reggiani – La Chanson de Maglia (Victor Hugo)
  • Juliette Gréco – Désabillez-moi
  • Boby Lapointe – Avanie et Framboise
  • Jacques Douai – Il n’y a pas d’amour heureux

Assurez-vous de ne pas manquer la publication prochaine de chacun de ces pages EN VOUS ABONNANT AU SITE « J’AI LA MÉMOIRE QUI CHANTE » – Pour ce faire, il vous suffit simplement d’entrer votre adresse courriel en utilisant le formulaire d’abonnement  gratuit que vous trouverez au bas de la présente page.

commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s