Pia Colombo – Un soir de mai

Publié: 29 septembre 2010 dans Chanson, Chanson engagée, Chanson française, Fanon Maurice
Tags:, , ,

Quelle voix extraordinaire elle avait cette Pia Colombo.

Dans le dernier article, nous avons évoqué la carrière de Maurice Fanon et mentionné le nom de la chanteuse Pia Colombo qui fut sa compagne. Quelle voix extraordinaire elle avait cette Pia Colombo.

Pia Colombo était une voix populaire de la rive gauche dont on a comparé parfois, à juste titre,  la fibre à celle d’Édith Piaf mais son répertoire cérébral et engagé, la porté vers un public plus « intellectuel » qui la sans doute éloigné du grand public.

Nous l’entendrons ici dans une chanson qui est justement née sous la plume de Fanon, « Un soir de mai ». La chanson a été enregistrée le 29 juin 1965, lors d’un passage à la télévision.

Un soir de mai  (paroles et musique de Maurice Fanon)

Je me souviens
D’un soir de mai
Pas bien longtemps
Que j’avais mis
Mes chaussons dans les tiens
Et ton lit dans le mien
Un soir de mai
Déjà couchés
Fini d’aimer
Et dans tes bras
Comme une herbe mouillée
Je me balançais

Deux messieurs
Sont entrés dans la chambre
Deux messieurs
Le chapeau de travers
Deux messieurs
Sans frapper ils entrèrent
La botte la première
La police et son clerc
Deux messieurs
Je crois qu’ils te frappèrent

Et sur tes lèvres
Le dernier baiser
Que tu m’as fait
Sans m’embrasser
les menottes aux mains
et tes yeux dans les miens
Et dans mon cœur
Ce sourire en pleurs
Que tu avais
Quand ils t’ont emmené
Comme un drap trop mouillé
qui se balançait

Des messieurs
Sont entrés dans la danse
Des messieurs
Le regard de travers
Des messieurs
Le robe et la rapière
La croix et la bannière
La sentence et son clerc
Des messieurs
Je crois qu’ils te tuèrent

Si tu en reviens
Oh ! Je te le promets
Je te ferai
Un très beau soir de mai
Mes chaussons dans les tiens
Et ton lit dans le mien
Un soir de mai
Déjà couchés
Fini d’aimer
Et dans tes bras
Comme une herbe mouillée
Je me balancerai.

commentaires
  1. Chantefrance dit :

    Pia grande dame de la chanson, celle que l’on ne passe pas à la télé ou à la radio.Pia et fanon indissociable.Quelle beauté, quelle voix, quelle interprète.Magnifique.J’ai eu l’immense plaisir de croiser la route de Maurice Fanon.Homme discret, timide, petit mais si grand par le talent…

  2. Melocoton dit :

    J’arrive avec un chouia de retard mais je tiens à faire écho au message d’Agnès Roure avec cette splendide chanson dédié à Pia et merveilleusement interprétée par Francesca Solleville.

    http://www.4shared.com/audio/5HCUVV5V/12_La_ultima_canzone.html

    La ultima canzone
    Paroles et musique de Maurice Fanon

    Sur le piano qui pianote pour Pia
    Les notes de la ultima canzone
    Est-ce une goutte de pluie qui s’écrase
    Ou est-ce una notturna lacrima ?
    Sur le trottoir qui s’arrête pour Pia
    Un couple marche qui ne comprend pas
    Que c’est bien plus qu’un morceau d’Italie qui s’en va
    Arrivederci Pia !

    La la la…

    Une colombe s’envole pour Pia
    Dans le ciel de Paris, la paloma
    Emporte dans le soleil una prima donna
    Più bella che una stella
    Est-ce la vie qui s’achève pour Pia
    Ou commence una eterna vita ?
    Un homme pleure à Paris, une femme à Bastia
    Arrivederci Pia !

    Un oiseau vient de Milan
    Et je n’étais qu’un enfant
    Un oiseau passe en chantant
    La colombe avait vingt ans

    Pianiste, joue pianissimo pour Pia
    Les notes de la ultima canzone
    Qu’on entende encore une fois
    La voix de Maria Amelia Pia
    Et toi, le rideau, tremble encore pour Pia
    Comme tu tremblais la dernière fois
    Lorsque tu t’étais ouvert pour elle, à l’Olympia
    Arrivederci Pia !

    Un oiseau passe en chantant
    Et je n’étais qu’un enfant
    Un oiseau sur un volcan
    Et voilà que j’ai cent ans

    Sur le piano qui pianote pour Pia
    Les notes de la ultima canzone
    Est-ce une goutte de pluie qui s’écrase
    Ou est-ce una notturna lacrima ?
    Dans le théâtre qui s’ouvre pour Pia
    Un couple écoute qui ne comprend pas
    Que c’est bien plus qu’un morceau de ma vie qui s’en va
    Arrivederci Pia !

    La la la…

    C’était à Paris, en avril, je crois
    Ciao, ciao bella !

  3. Jean mi dit :

    Voilà ce qui s’appelait une immense interprète .
    je redecouvrir avec beaucoup d’emotion cette grande dame de la chanson à qui je pense souvent interprétant personnellement sur scène « l’écharpe » de son complice de toujours Maurice Fanon à qui je rends hommage également

  4. Agnès Roure dit :

    Maurice Fanon a composé au décès de Pia une chanson sublime, la ultima canzone, qu’il n’a jamais enregistré mais dont Francesca Solleville connaissait l’existence. Quand M.F. a disparu à son tour, elle l’a incluse dans son répertoire (album : « on s’ra jamais vieux ») Je ne peux pas « partager » une licence de MP3 mais le titre est téléchargeable à la FNAC ou chez Virgin.

  5. J’ai aussi découvert Pia par ses interprétations de chansons de Léo mais j’ai aussi eu la bonheur de la voir en spectacle lors de son passage à Montréal, il y de ça, quelques années-lumière !

  6. Robert dit :

    C’est drôle parce que je suis allé voir qui était cette Pia et je suis tombé sur cette vidéo! C’est vrai qu’elle a une voix extraordinaire j’ai le goût de la connaître davantage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s